Le code moral ou bushido

L’enseignement du judo est accompagné de l’inculcation au judoka de fortes valeurs morales.

Certaines valeurs du judo sont donc directement extraites du bushido. La plus connue d’entre elles est peut être le fait qu’on apprend aux jeunes judokas que c’est « mal » de fuir un combat (en effet, dans un entrainement de judo, lorsqu’un autre judoka vient vous demander d’être son partenaire pour un Randori, vous n’avez pas le droit de refuser, même lorsque vous savez qu’il est beaucoup plus fort que vous).

Le respect et la confiance que l’on accorde à son adversaire lors d’un combat de judo sont primordiaux. En effet, lorsqu’un judoka fait chuter son adversaire, il doit garder le contrôle de sa prise, et la plupart des prises nécessitent de retenir son adversaire pour qu’il chute « correctement ». A défaut, l’adversaire pourrait être gravement blessé.

Le respect et la confiance du judoka envers un autre judoka lors d’un combat sont absolus. Grâce à cela, et malgré la grande dangerosité des prises effectuées, le judo est l’un des sports où surviennent le moins de blessures et d’accidents. (De nombreux pratiquants n’ont jamais connu la moindre blessure, que ce soit à l’entrainement ou en compétition, et ce même après plus de dix ans de pratique régulière). Au judo, les valeurs morales sont plus importantes que la technique elle-même.

Les nombreux saluts sont la marque la plus visible du respect qui régit le judo.

Valeurs expliquées aux adultes
Valeurs expliquées aux enfants
Définition
Symboles japonais
La politesse

C’est le respect d’autrui.

C’est dire bonjour et au revoir.

Ensemble de comportements sociaux entre individus visant à exprimer :
l’égard (ex : s’il te plait, au revoir),
la bienveillance
(ex : bonjour)
la gratitude (ex : merci)
afin de « polir » les rapports humains.
REIGI
Le courage
C’est de faire ce qui est juste.
C’est oser faire.
Capacité de faire face et/ou d’agir de manière adaptée en proie à une sensation physique, une émotion, une envie, un désir ou un sentiment.
YUKI
La sincérité
C’est s’exprimer sans déguiser sa pensée.
C’est prendre la parole pour dire ce que l’on préfère ou ce que l’on aimerait faire. C’est aussi de dire la vérité.
L’expression fidèle et de bonne foi, suivant la réalité de ses émotions, de ses sentiments ou de ses pensées.
MAKOTO
L’honneur
C’est d’être fidèle à la parole donnée.
C’est de faire ce que l’on a dit qu’on allait faire.
Sentiment que l’on a de son propre respect et de son estime de soi.
MEIYO
La modestie
C’est de parler de soi-même sans orgueil.
Quand on a gagné on félicite le perdant, car il a bien joué.
Retenue dans la manière de parler de soi par respect des autres.
KENKYO
Le respect
Sans respect aucune confiance ne peut naître.
C’est de ne pas faire mal aux autres enfants.
Sentiment et comportement dont on fait preuve envers quelqu’un ou quelque chose que l’on considère avec considération, égard ou importance.
SONKEI
Le contrôle de soi
C’est de savoir se taire lorsque monte la colère.
C’est connaître et savoir appliquer le code de bonne conduite.
Capacité conative de maîtriser ses réactions, de rester impassible, en proie à une sensation physique, une émotion, une envie, un désir ou un sentiment.
JISEI
L’amitié
C’est le plus pur des sentiments humains.
Quand on a un ami, on l’aide.
Lien d’affection entre deux personnes, qui ne repose ni sur l’argent, l’attrait sexuel ou la parenté.
YUJO