ALGER- Les disciplines de judo, de boxe et d’athlétisme se sont joints aux clubs des sports collectifs de basket-ball, de volley-ball et de handball, contestant la « lenteur » enregistrée dans le gel de l’article 6 du décret exécutif N. 15-74 du 16 février 2015, a-t-on appris du coordinateur de la commission ad-hoc interclubs, Djamel Benalioua.

« Le judo, la boxe et l’athlétisme, considérés comme des disciplines olympiques d’intérêt général et d’utilité publique, se sont joints au mouvement de protestation contre l’article 6, initié en janvier dernier par les clubs des sports co. L’engagement du ministre de la Jeunesse et des Sports de geler cet article n’a pas été respecté », a affirmé mercredi à l’APS Benalioua.

L’article 6, applicable depuis février courant, prévoit des sanctions pénales contre chaque responsable de club qui verserait des indemnités à un athlète.

Les clubs des championnats nationaux de basket-ball, de volley-ball et de handball avaient menacé de boycotter les compétitions en janvier dernier, avant que cette décision ne soit annulée suite à une rencontre avec le ministre de la Jeunesse et des Sports, El Hadi Ould Ali qui s’est engagé à geler l’article en question.

« Lors de cette réunion avec le ministre, il a été question de la création d’une commission mixte, ministère de la Jeunesse et des Sports-représentants de club, pour trouver une formule adaptée à la situation, mais pour le moment rien n’a été fait », a regretté Benalioua, également président de la section basket-ball du NA Husseïn Dey.

Nouvelle menace de grève

Devant cette situation qui n’a « pas trouvé d’issue », Djamel Benalioua a une nouvelle fois brandi la menace de grève, avec l’entrée en action cette fois-ci de « disciplines olympiques », ce qui va se répercuter « négativement » sur la préparation des athlètes en vue des jeux Olympiques JO-2016 de Rio.

« Les athlètes des équipes nationales envisagent de boycotter les championnats nationaux et même les prochains stages de préparation en vue des JO. La situation est grave, et chacun doit prendre ses responsabilités à partir de dimanche prochain.

Nous allons nous réunir samedi pour trancher cette question et prendre les décisions qui s’imposent », a menacé le coordinateur.

Et de conclure : « Les différents responsables de club envisagent de quitter leur poste, du moment qu’ils ne souhaitent pas être poursuivis pénalement. L’article 6 est entré en vigueur en ce mois de février et les commissaires aux comptes ont déjà entamé leur travail dans ce sens à partir du moment qu’aucune instruction de gel ne leur a été destinée ».