ALGER – Les judokas Mouloud Noura et Mehdi Meskine sont, pour l’instant, les deux seuls athlètes algériens handisport, qualifiés aux Jeux Paralympiques de Rio (septembre-2016), selon le classement de la fédération internationale des sports pour non-voyants (IBSA).

Deuxième au classement mondial-2015 de sa catégorie (-60kgs) avec un total de 750 points, Mouloud Noura a brillé, lors de la même année, avec un titre mondial lors des jeux Mondiaux de Séoul, et un premier titre mondial lors des championnats du Monde de judo 2014.

Dans le classement de l’IBSA, peut-être le dernier avant les Jeux Paralympiques-2016, Noura est devancé par l’Ulbricht Namozov Sherzod (830 pts), alors que son coéquipiers en sélection Mohamed Kamal Bellabas est 15è avec 230 pts.

« Mouloud est donc qualifié au rendez-vous paralympique de Rio où il aura la tâche, tout d’abord, de défendre sa médaille de bronze acquise lors des Jeux de Londres-2012, et essayé de l’améliorer dans un concours qui regroupera les douze meilleurs judokas handisport », a indiqué l’entraîneur national de judo, Rezki Belkacem.

Le second qualifié aux JP de Rio-2016, est Mehdi Meskine dans la catégorie des -73kgs. Médaillé de bronze à Séoul, Meskine occupe la 8è position au classement-2015 de l’IBSA avec un total de 290 points, alors que son compatriote Youcef Redjai n’est qu’à la 20è position avec 93 points (non qualifié). La première place de la catégorie revient à Solovey Dmytro (Ukraine) avec 1130pts.

« Sachez qu’un seul athlète (hommes et dames) par catégorie sera qualifié aux JP-2016, et ils seront seulement douze athlètes chez les messieurs et huit en dames à se disputer le podium dans chaque catégorie, selon le règlement en vigueur de la discipline », a expliqué Belkacem.

Outre, Noura et Meskine, deux autres judokas peuvent encore prétendre à une qualification aux JP-2016. Il s’agit de Sid Ali Lamri (-66kg) et la jeune Abdelaoui Cherine (-52kg).

« Après avoir raté le championnat du Monde d’Eger-2015 à cause des intempéries qui ont annulé le vol qui devait emmener la délégation algérienne en Hongrie et devant l’impossibilité d’organiser une compétition continentale, la fédération algérienne a saisi l’IPC, expliquant la frustration des judokas algériens qui sont les plus lésés dans les tournois de qualification aux JP-2016 », a précisé le sélectionneur national, espérant que ces athlètes bénéficieraient d’une seconde chance de qualification qui pourrait être une World Cup, organisée avant le mois de février prochain.