ALGER – Les trois judokas algériens handisports, Mouloud Noura, Mehdi Meskine et Abdelaoui Chérine, qualifiés aux jeux Paralympiques de Rio (septembre-2016), prendront part, samedi au tournoi international de judo (pour valides) de la ville de Marseille (France), a-t-on confirmé vendredi auprès de l’entraîneur national de judo.

 » Finalement, nos athlètes seront bel et bien présents à ce grand tournoi de Marseille, qu’on avait inscrit au programme de préparation de nos athlètes qualifiés aux Paralympiques. Ce n’était pas évident, à cause du visa qu’on a refusé à plusieurs à un de nos athlète (Meskine) », a déclaré l’entraîneur national de judo handisport, M. Rezki Belkacem.

Si le champion du Monde Mouloud Noura (-60kg) prend part à son 3è ou 4è tournoi international de préparation aux Paralympiques, ce n’est pas le cas pour ses compatriotes Meskine (-73kg) et Chérine (-52kg) dont c’est le premier tournoi international pour eux Meskine.

 » Il fallait être présent au tournoi de la ville de Marseille qui est de renommé mondiale. Pour les athlètes, il leur permettra de connaitre la sensation des combats en se frotant à des athlètes de haut niveau, et au staff technique d’évaluer leur niveau et forme sportive », a expliqué le coach national, qui se réjouis de voir ses athlètes sur un tatami d’une compétition officielle.

Meskine et Chérine qui ont pris le vol d’Alger-Marseille (vendredi après midi), seront rejoint sur place par leur coéquipier, Mouloud Noura en stage en France depuis le début du mois d’avril. Mouloud qui avait participé, le 23 avril à un tournoi de la ville de Joinville auquel (Meskine et Chérine) devaient également prendre part.

« Dans notre programme initial, Noura, Meskine et Chérine devaient prendre part ensemble au stage de Joinville, mais faute de visa, les deux derniers n’ont pu faire le déplacement. Ils suivent le même programme de préparation avec leurs clubs respectifs chez les valides, Club Haj Meskine d’Oran (pour Meskine) et le CR Raïs Hamidou (pour Chérine), où ils sont très bien pris en charge », a souligné le coach national.

A défaut d’absence de tournois internationaux pour handisport, les judokas algériens qualifiés participeront à des compétitions avec les valides. C’est une manière de les maintenir toujours en compétition et leur permettre de se corriger se remettre en cause.