CASABLANCA (Maroc) – La judoka algérienne Sonia Asselah (+78 kg) s’est qualifiée dimanche pour finale de l’Open Africain de Casablanca, en battant en demi-finale la Sénégalaise Monica Sagna.

L’Algérienne avait terminé en tête de la Poule (C), suite à sa victoire contre la Capverdienne Adysangela Moniz, avant de dominer la Sénégalaise.

En finale des plus de 78 kg, Asselah sera opposée à la Biélorusse Maryna Slutskaya qui, de son côté, s’était qualifiée aux dépens de la Camerounaise Nadine Wetie Diodjo.

Asselah est la 2e judoka algérienne à atteindre la finale de ce tournoi international, après Abderrahmane Benamadi (-90 kg), qui a décroché son billet aux dépens de l’Azéri Ramin Gurbanov.

En finale des moins de 90 kg, Benamadi sera opposé à un autre Azéri, Mammadali Mehdiyev, avec la médaille d’or comme enjeu.

A l’instar de Sonia Asselah, Benamadi a terminé en tête de la Poule (A), après avoir battu respectivement l’Indonésien Horas Manurung puis le Britannique Gary Hall.

De leur côté, Kaouthar Ouallal (-78 kg) et Lyes Bouyakoub (-100 kg) devront passer par le repêchage pour espérer se qualifier.

Samedi, lors de la première journée de ce tournoi, trois judokas algériens avaient concouru, à savoir : Saïdi Sabrina (-48 kg), Meriem Moussa (-52 kg) et Imène Agouar (-63 kg).

Saïdi et Agouar ont décroché la 5e place (bien 5e place), dans leurs catégories de poids respectives, au moment où Moussa s’est contentée de la 7e place.

L’Open Africain de Casablanca, organisé du 12 au 14 mars au Maroc, est marqué par la participation de 255 athlètes (165 messieurs et 90 dames) de 47 pays.

La Fédération algérienne de judo (FAJ) a engagé un total de 8 athlètes dans cette compétition (6 dames et 2 messieurs).