ALMATY (Kazakhstan) – Le judoka algérien Houd Zourdani (-66 kg) a décroché la 7e place au tournoi international « Grand-Prix d’Almaty », organisé du 13 au 15 mai au Kazakhstan.

Zourdani avait remporté ses deux premiers combats, respectivement contre le Saoudien Suleiman Hamad et le Polonais Alexander Beta, avant de chuter contre le Kazakh Yeldos Zhumakanov, le futur finaliste de la Poule « B ».

L’Algérien a reçu une deuxième chance au repêchage, mais là encore, il s’est incliné contre le Français Kilian Le Blouch, se contentant ainsi de la 7e place.

Ratiba Tariket (-57 kg) a été la 2e algérienne à faire son entrée en lice dans ce tournoi, et elle s’est inclinée dès son premier combat contre Kazakh Sevara Nishanbayeva.

La Fédération algérienne de judo (FAJ) a engagé un total de cinq athlètes dans ce tournoi (3 messieurs et 2 dames). Outre Zourdani et Tariket, les trois autres judokas sont : Abderrahmane Benamadi (-90 kg), Mohamed Amine Tayeb (+100 kg) et Sonia Asselah (+78 kg).

Ces trois judokas feront incessamment leur entrée en lice, à commencer par Benamadi, qui défiera le vainqueur du combat entre Timur Zharassov (Kazakhstan) et Piotr Kuczera (Pologne).

Tayeb sera opposé au vainqueur du combat entre le Kazakh Orazbayev Adil et le Thaïlandais Yea Kunathip, au moment où Sonia Asselah sera appelée à défier la Polonaise Katarzyna Furmanek.

Lyès Bouyacoub (-100 kg) n’a pas été engagé dans ce Grand-Prix d’Almaty, contrairement au « Grand Chelem de Baku », disputé du 6 au 9 mai en Azerbaïdjan et où il fut le 6e algérien sur le Tatami.

A son retour du Kazakhstan, la sélection algérienne effectuera un stage bloqué du 18 au 25 mai à Alger, avant de se rendre au Mexique, pour prendre part au « Master », prévu du 27 au 28 du même mois, et considéré comme la dernière étape qualificative aux Jeux olympiques de 2016, à Rio. La liste des qualifiés sera annoncée le 1er juin.

Avec ses 1060 points, Bouyacoub occupe la 15e place dans le ranking olympique, Benamadi (16e/ 971 pts), Tayeb (20e/ 856 pts), Houd Zourdani (29e/668 pts) et Sonia Asselah (29e/ 564 pts), selon la dernière publication de la Fédération internationale de judo (IJF).