TUNIS – L’Algérie qui a placé quatre judokas en finales s’est contentée finalement d’une seule médaille d’or à l’issue de la première journée du championnat d’Afrique de judo senior messieurs et dames (8-10 avril) disputée vendredi au Palais des Sport d’El Menzah (Tunis).

Les membres du staff technique national ont fustigé les décisions des juges qui ont lésé les judokas algériens et faussé leurs combats.

La première journée s’est terminée par une moisson algérienne de neuf médailles (1 or , 3 argent et 5 bronze).

Abderahmane Benamadi (-90 kg) a ouvert le bal en offrant à l’Algérie sa seule médaille d’or après sa victoire en finale face au Sud-africain Piontek Zack. Benamadi a assuré dès la matinée sa qualification pour les JO-2016, après des victoires face à Doubou Bachirou du Niger puis devant le Marocain Imad Abdelaoui en demi-finale.

« J’ai beaucoup travaillé pour garder mon titre africain et prendre un billet pour les prochains jeux olympiques. Maintenant, place à une préparation sérieuse pour espérer monter sur le podium à Rio de Janeiro », a déclaré Benamadi à l’APS.

A la faveur de cette consécration, il récolte 400 points au Ranking mondial.

En revanche, Lyes Bouyacoub (-100 kg), lui aussi qualifié aux JO-2016, s’est contenté de l’argent suite à sa défaite en finale devant l’Egyptien Ramadah Darwisch classé 9e mondial.

« Notre judoka a été victime d’un coup irrégulier de la part de son adversaire au moment d’alerter l’arbitre, il s’est relâché, ce qui a permis à l’Egyptien de le fixer au sol.

« Bouyacoub a bien entamé le combat et son parcours a été exemplaire avec des victoires haut la main aux dépens de l’Angolais Casimiro, du Marocain Louzir et du Tunisien Ben Khaled », a regretté l’entraîneur de la sélection algérienne masculine Yacine Silini.

Un juge sénégalais a lâché  » la partie a été faussée avec les avertissements gratuits à l’encontre de l’Algérienne ».

Dans la catégorie des +100 kg, Tayeb Mohamed Amine a perdu sa finale face au solide athlète tunisien Fayçal Djabalah par shido, alors que Drid Hamza (-81 kg) a remporté sa finale de bronze devant la Zambien Munyonga Boas. Cette finale donne à Tayeb 240 points et lui permet d’assurer sa qualification aux JO-2016.

De son côté, le jeune Lili Mohamed El Mahdi (+100 kg) a pris la médaille de bronze sans combattre, son adversaire égyptien El Shehabi Islam, ayant déclaré forfait.

Chez les dames, Sonia Asselah (+78 kg)  a été la seule algérienne à prendre une place en finale. Elle a été battue par la Tunisienne Nihel Cheikh Rouhou.

Imen Agouar (-63 kg) a obtenu le bronze grâce à sa victoire devant la Tunisienne, Bjaoui Asma.

Amina Belkadi (-70 kg) a remporté son combat pour le bronze contre la Marocaine Mander Sanaa du Maroc.

Kaouthar Oualal (-78 kg) a réussi à décrocher le bronze grâce à sa victoire aux dépens de l’Egyptiene Alaa Hamed.

Enfin, dans la catégorie des 63 kg, Souad Belakehal a gagné son combat au 1er tour devant Badji Fatou Kine (Sénégal), mais après visionnage vidéo, les arbitres ont donné la victoire à la Sénégalaise jugeant que l’Algérienne a touché la jambe de son adversaire.