ALGER- Les entraîneurs Omar Rebahi et Meziane Dahmani ont été nommés à la tête de la sélection algérienne seniors dames de judo, en remplacement du coach démissionnaire, Ahmed Moussa, a appris l’APS mercredi auprès de la Fédération algérienne de la discipline (FAJ).

« Nous avons privilégié la piste Omar Rebahi et Meziane Dahmani pour la succession de l’entraîneur démissionnaire, Ahmed Moussa, car ils étaient en charge de la sélection juniors, dont la plupart des athlètes composent l’actuelle sélection seniors. Ils les connaissent donc parfaitement bien et après mûre réflexion, la fédération a considéré que cet avantage pouvait constituer un gage de réussite » a indiqué le Directeur technique national (DTN) Samir Sebaâ.

2016 est, en effet, une année olympique. La FAJ a donc tenu à mettre toutes les chances du côté de la sélection nationale dames en vue d’une éventuelle qualification aux JO de Rio, sans oublier les Championnats d’Afrique de la discipline, prévus en avril prochain en Tunisie.

Interrogé sur les raisons ayant motivé le départ de l’ancien sélectionneur national, Ahmed Moussa, le DTN a affirmé que ce dernier « n’a donné aucune explication » et qu’il s’est « juste contenté de présenter officiellement sa démission ».

Sebaâ a cependant supposé qu’Ahmed Moussa était « certainement fatigué » en raison du gros travail qu’il a eu à faire pour bien préparer aussi bien les championnats d’Afrique de Tunis que les JO de Rio.

« C’est pour cette raison que nous avons préféré nommer deux entraîneurs au lieu d’un, pour remplacer Ahmed Moussa. De cette façon, ils pourront se partager les tâches et la charge sera nettement moins pesante sur chacun d’entre eux » a expliqué Sebaâ.

La même source a conclu en affirmant avoir « entièrement confiance en Rebahi et Dahmani » deux techniciens de renom sur le plan national et qui ont déjà fait leurs preuves.

Championnats d’Afrique 2016: programme de préparation chargé pour les dames

La sélection algérienne seniors dames de judo aura un programme de préparation chargé au cours des prochaines semaines, en vue des Championnats d’Afrique de Tunis (Tunisie) et des Jeux Olympiques de Rio (Brésil), a-t-on appris mercredi auprès de la Fédération algérienne de la discipline (FAJ).

« Entre les regroupements, les stages de préparation et les tournois internationaux dans lesquels elles seront bientôt engagées, les seniors dames n’auront pratiquement aucun moment de répit au cours des prochaines semaines » a indiqué à l’APS le Directeur technique national (DTN), Samir Sebaâ.

Neuf (9) athlètes sont concernées par ce parcours du combattant, en l’occurrence : Saïdi Sabrina (-48 kg), Meriem Moussa (-52 kg), Dhazia Haddad (-52 kg), Ratiba Tariket (-57 kg), Imène Agouar (-63 kg), Souad Belakhel (-63 kg), Amina Belkadi (-70 kg), Kaouthar Ouallal (-78 kg) et Sonia Asselah (+78 kg).

« Les filles sont actuellement en regroupement à Alger pour préparer l’Open africain de Casablanca, prévu du 11 au 14 mars courant au Maroc » a commencé par détailler le DTN.

A leur retour du Maroc, les judokas algériennes bénéficieront d’un jour de repos avant d’entrer à nouveau en regroupement à Souidania, du 16 au 20 mars, date de leur départ au Nord-Pas-De-Calais (France) pour y effectuer un autre stage de préparation, du 20 au 30 mars.

La sélection algérienne sera de retour à Alger dès la fin de ce stage et elle entrera aussitôt en regroupement à Alger, en attendant son départ à Tunis (Tunisie) en prévision des Championnats d’Afrique, et qui se fera « probablement le 4 ou le 5 avril » a encore révélé Sebaâ.

La même source a conclu en affirmant que « la DTN s’est appliquée à assurer la meilleure préparation possible à ses athlètes, pour augmenter leurs chances de décrocher un maximum de médailles en Tunisie ».