ALGER – L’élite du judo algérien bénéficiera, à partir de février prochain, de deux stages de préparation au Japon, en vue des Championnats d’Afrique et des Jeux Olympiques de Rio, a-t-on appris dimanche auprès de la Fédération algérienne de la discipline (FAJ).

« Nos athlètes vont intégrer la sélection nipponne et se préparer avec leurs homologues japonais », a indiqué à l’APS le président de la FAJ, Messaoud Mati.

Quatre internationaux algériens, à savoir Houd Zourdani (-66 kg), Abderrahmane Benamadi (-90 kg), Lyès Bouyakoub (-100 kg) et Mohamed-Amine Tayeb (+100 kg) occupent actuellement un bon classement mondial, susceptible de les qualifier aux JO de Rio.

« Nous mettrons tous les moyens nécessaires à la disposition de nos athlètes, particulièrement les quatre suscités, pour les aider à conserver ce classement, et se qualifier aux Jeux Olympiques de 2016 », a ajouté le président de la FAJ.

Interrogée à propos de la venue de la légende vivante du judo japonais à Alger, Yasuhiro Yamashita, la même source a indiqué que cette visite a dû être reportée à une date ultérieure, faute de temps.

« Juste après avoir promis de venir en Algérie pour diriger des séminaires et des stages de formation au profit d’athlètes et techniciens locaux, Yamashita a été appelé à de nouvelles fonctions au niveau de la Fédération internationale de judo (FIJ), ce qui a encombré un peu plus son emploi du temps, au point de devoir différer sa visite en Algérie à une date ultérieure », a expliqué la même source.

En attendant leur départ au Japon, Zourdani, Benamadi, Bouyakoub et Tayeb vont bénéficier d’un stage de préparation, du 4 au 16 janvier en Ouzbékistan.