ABIDJAN- L’Algérie et l’Egypte, avec cinq judokas qualifiés aux Jeux Olympiques de Rio (5-21 août) sont les pays qui comptent le plus grand nombre d’athlètes présents aux prochaines joutes olympiques, rapporte vendredi le site officiel de l’Union africaine de judo (UAJ).

L’Algérie sera représentée chez les messieurs par: Houd Zourdani (-66kg), Abderrahmane Benamadi (-90kg), Lyes Bouyacoub (-100kg), Mohamed Amine Tayeb (+100kg) et en dames par Sonia Asselah (+78kg).

Quant à l’Egypte, elle évoluera en messieurs seulement avec, Ahmed Abdelrahman (-60kg), Mohamed Mohyeldin (-73kg), Mohamed Abdelaal (-81kg), Ramdan Darwish (-100kg) et Islam El Shehaby (+100kg).

L’instance africaine a publié les noms des quarante (40) judokas dont 15 dames qui représenteront le continent aux prochains JO-2016.

« Ces 40 athlètes dont 25 hommes sont issus de vingt-cinq pays qui défendront les couleurs africaines à Rio de Janeiro (Brésil), en août prochain », a précisé l’Union africaine de la discipline (UAJ), ajoutant que cette sélection a été opérée au terme d’un processus de qualification qui a duré deux ans.

Seize (16) athlètes ayant obtenu leurs qualification grâce à leur classement dans le runking de la fédération internationale de judo (FIJ), alors que 24 ont validé leurs billets à la faveur du quota continental.

Au classement africain des pays les plus représentés au JO-2016, l’Algérie et l’Egypte sont suivis par la Tunisie (4 athlètes) et le Maroc (3), alors le Gabon et l’Afrique du Sud présenteront, chacun, deux qualifiés.

Dix nef (19) pays du continent ont qualifié un seul athlète. Il s’agit de la Zambie, Seychelles, Angola, Sénégal, Bénin, Burundi, Congo, Côte d’Ivoire, Cameroun, Gambie, Ghana, Kenya, Guinée Bissau, Libye, Niger, Mozambique, Madagascar, Mali et Maurice.

Il est à rappeler que lors des derniers Jeux Olympiques de Londres en 2012, aucun judoka africain n’a obtenu de médailles.